La PME du Val-d’Oise et le Cetim travaillent ensemble sur le développement de nouvelles solutions dans les thermoplastiques. Leurs codéveloppements ont déjà abouti à trois brevets.

Fini les petits craquements parasites dans votre voiture après quelques années d’utilisation ! Pour les éviter durablement, le spécialiste français des thermoplastiques  Eurostar Engineering Plastics et le Cetim viennent de déposer un brevet sur des solutions contre la génération de bruits (on parle aussi de « bruyance ») lorsque deux pièces en plastique viennent au contact l’une de l’autre. Dans le cadre de ce codéveloppement, le Centre a développé d’un tribomètre capable de déterminer le potentiel de génération de bruyance, qui dépend de la nature des matériaux en contact, tandis que la PME du Val-d’Oise s’est concentrée sur les moyens de minimiser ce potentiel de bruyance.

 

Trois brevets en tout

Ce brevet est le troisième que la PME et le Centre déposent ensemble. Après plusieurs années de travail en commun sur les problèmes de frottements et d’usure, ils en ont déposé un premier en 2015, portant sur la synergie des lubrifiants solides et liquides pour les pièces mécaniques.  Un second brevet est arrivé en 2016, relatif au premier polyamide tribologique ignifugé renforcé par des fibres de verre. Une innovation technologique qui permet notamment de réaliser des contacteurs électriques et des disjoncteurs garantis 100 % sans halogène.

Il ne reste plus qu’à passer à l’étape commerciale. C’est en bonne voie puisque une solution reposant sur le deuxième brevet est sur le point d’être adoptée par un industriel pour ses nouveaux produits…

Retrouvez plus de détails sur cette aventure commune dans l’article « Eurostar Engineering Plastics – Un partenariat complet dans les thermoplastiques tribologiques » du N° 236 du Cetim Infos de décembre 2016, disponible en téléchargement ci-dessous.

 

D’autres informations sur Eurostar Engineering Plastics et sa démarche de codéveloppement avec le Cetim sont également disponibles sur notre site ici et ici.